8 févr. 2017

Piège photographique, saison 2017


C’est tardivement dans la saison que le piège photographique est installé. La météo n'a pas été très favorable ces derniers jours. Pour rappel, l'année dernière il a été définitivement installé le 30 janvier.
Dans la matinée, le mâle adulte (MA) et la femelle adulte (FA) sont sur site, Ils sont trop proches du clocheton sud, ce qui ne me permet pas d'intervenir.

15h14 : Je descends du clocher. Le piège photo est finalement installé.
Seul le MA était présents cet après midi. D'en bas, aucun FP n'est présent mais juste avant d'accéder au clocheton, je l'entends couiner. Il décolle lors de mon apparition dans le clocheton, Il est passé plusieurs fois à bonne distance sans broncher, puis au final pousse un long couinement de contact et disparait. Ce n'était pas un cri d'alarme. Mon intervention a duré un petit quart d'heure. Le substrat du nichoir est gratté.

15h40 : Vu de chez moi, le MA est posté sous le sommet.

17h15 : La FA est postée sur le barreau du clocheton Sud, au dessus du nichoir.

18h10 : La FA vient d'arriver avec une proie qu'elle commence à dépecer sur E SSE.

18h16 : Le MA arrive à son tour sur C SSE, tout aussi chargé d'une proie qu'il entame aussitôt.

Au centre, la zone de grattage
Vue d'ensemble
Le piège photo




7 févr. 2017

Les faucons pèlerins d'Illkirch-Graffenstaden

Un peu de pub pour les collègues alsaciens
A signaler tout de même que c'est une première en tant que webcam EN DIRECT !!!

https://www.youtube.com/watch?v=jvqva6BuyaU

26 janv. 2017

Accouplements 2017

Les premiers accouplements observés ont été constatés ce jour. D'abord par le couple #1 sur ND de Lourdes à 08h30, ensuite, vers 09h30 pour le couple #3 sur St Joseph. Il ne reste plus qu'à constater les accouplements du couple #2, sur Cathédrale et/ou Grands-Moulins pour qu'on puisse dire qu'il y a dorénavant 3 couples de Faucons pèlerins en phase de reproduction dans l'agglomération nancéienne.

21 janv. 2017

Tour Boufflers

Plus de détail sur la tour de la résidence Boufflers. Cet après midi, la femelle adulte était bien présente sur l'antenne de la tour. Poste qu'elle semble utiliser régulièrement. Un aller-retour en chasse. Malheureusement, le parc de la cure d'air étant fermé, je n'ai pu observer ses déplacements. Vers 16h00 elle n'y est plus présente mais je la retrouverai plus tard sur St Joseph, en train de manger dans le nid du taureau. Il y aura encore une tentative d'accouplement. Cette femelle (du couple #3) est reconnaissable car elle présente des gouttes de haut de poitrine denses très bien marquées. On peut le constater sur les 2 clichés. Notez aussi un front très clair, notamment au dessus du bec. Ces détails, bien qu'anodins, sont à retenir pour distinguer cette femelle des autres présentent dans l'agglomération en cas d'interactions. Bien que son plumage dorsale ne présente plus de plumes tirant sur le brun, la coloration claire de son front ainsi que des ombres claires sur les côtés de sa tête permettent de l'identifier comme un individu dans sa 3ème année. Ses postes habituels permettent aussi de lier cet oiseau à celui vu originellement l'année dernière d'avril à octobre et qui était en plumage d'immature. Voir les billets précédents du 07 mai et 22 octobre. C'est donc une jeune femelle dont on verra si elle sera productive, ce qui est tout à fait possible.



15 janv. 2017

Dortoir Sacré-coeur

Couple #3. Femelle à gauche, mâle à droite
Le mâle, après avoir mangé à la base de la coupole tour Ouest côté Est, s'est rangé en dortoir à 17h36. Trois fenêtres sous la coupole de la tour Est, côté Nord-Est. Zone très fientée, signe d'une fréquence régulière.
Un troisième site où ce couple se poste est localisé sur l'antenne de la tour de la "résidence Boufflers". De là, la femelle s'est à son tour rangée en dortoir à 17h41, à côté du mâle, sur la basilique du Sacré-cœur.

14 janv. 2017

Tentative d'accouplement

Couple #3. Eglise St Joseph, rue Mondésert  à Nancy

Mâle adulte
14h29 : Le mâle adulte (MA) est posté sur le pinacle Sud-Ouest et la femelle adulte (FA) sur le nid de l'aigle. L'aigle est une gargouille et le nid, celui d'un corvidé, bâti antérieurement à la présence des faucons pèlerins. Un second nid de corvidé est aussi présent au dessus d'une gargouille représentant un taureau. Ces 2 nids, quasi côte à côte sont situés du côté Est de la flèche de l'église. Pour le moment rien n'indique une installation sur l'un de ces 2 nids. Ils servent surtout de stockage de nourriture. Les observations ultérieures nous indiqueront s'ils choisiront finalement ce site.
15h02 : La FA est au pied de la statue (St Joseph) et le MA sur la pointe de triangle côté Est en train de manger.
Femelle adulte
15h15 : Repositionnement du MA qui a du aller poser le reste de proie. Il apparait côté Nord et vient au dessus de la FA, en position suggestive, pour une tentative d'accouplement. Le MA termine sur le pinacle Sud-Ouest.
15h24 : La FA qui n'a pas bougé commence à manger sur un pigeon.
le mâle n'a pas concrétisé l'accouplement.
Il apparait brièvement au dessus de la femelle.
15h25 : Fin d'obs.

18 nov. 2016

Une fouine à Toul



Cet après-midi, comme convenu avec Wilfrid et Myriam, nous avons récupéré le piège photo dans la cathédrale St Etienne de Toul. Il était installé dans l'espace où se trouve la plateforme à destination des Faucons pèlerins. Une visite de contrôle en aout avait permis de détecter des fèces de fouine, dans la montée d'escalier.
1365 clichés, 24 jours enregistrés du 28/09 au 21/10 et panne de batterie... qui ne me surprend pas puisque je voulais les achever avant d'en mettre de nouvelles pour la saison 2017 dans ND de Lourdes à Nancy.
Résultat : Énormément de pigeons avec beaucoup de pigeons et aussi un petit peu de pigeons 😉
1 Rougequeue noir
1 Fouine sur 2 clichés : les 14/10 à 02h05 et 18/10 à 05h05. Le piège photographique a permis de confirmer la présence du mustélidé. C'est un prédateur qui peut sans problème capturer œufs et poussins des Faucons pèlerins mais aussi des autres oiseaux comme les pigeons. Il est certainement responsable de l'échec de la nidification d'au moins cette année. Cela remet en cause l'utilisation de la plateforme de nidification sur ce site.
Moralité : Avant d'installer ce type de dispositif, il est plus pertinent d'observer et d’attendre que les pèlerins nous montrent où ils déposent leur ponte ... ou pas. "Patience et longueur de temps,... etc, etc...."