12 juin 2021

Lunéville 2021

Samedi 12 juin 2021 :
10h15 : Femelle adulte tour Est (expo Ouest) sur la barre de la grande ouverture. Elle est très fortement mouchetée. Y a-t-il eu changement dans la composition du couple ? Antennes de téléphonie récentes tour Ouest expo (Est) à la base de la grande ouverture.
10h35 : Mâle adulte sur la barre de la grande ouverture tour Est (expo Ouest).
10h40 : Enfin, vu un poussin de 30-35 jours derrière le balcon à la base de la grande ouverture tour Est (expo Ouest). Et un second bat des ailes non loin. L'aire a changé. Ce couple a délaissé la plateforme à l'intérieur de la tour Ouest. Soupçon de trichomonose possible pour ce poussin, bec pas complètement fermé, tête levée en permanence en longues stations prostrées. Cela me rappelle quelque chose ...
11h00 : Deux autres poussins se présentent à leur tour à la balustrade
En résumé, 3 poussins dont 2 de 35-40 jours sont apparus de concert au balcon ;-) Le dernier semble avoir du retard de croissance et/ou est mal en point.

2 juin 2021

Envol à Toul

 

Photos mfocus
1
2
3
4
5
6

Samedi 29 mai : 2 des 3 jeunes nés sur site ont fait leur baptême de l'air sans casse. Ce sont les 2 mâles juvéniles (obs Wilfrid)

Lundi 31 mai : A notre arrivée les adultes alarment et volent autour de la basilique. Pour une fois ce n'est pas nous qui provoquons ce "dérangement". Ce sont simplement les jardiniers qui opèrent au pied de l’édifice pour tondre la pelouse. La femelle juvénile est encore à l'aire (photo 6)

22 mai 2021

Toul 2021, bientôt l'envol

Samedi 22 mai 2021, 10h00 à 11h00 : Je suis en poste sous le hall de l'immeuble, point d'obs éloigné de 140 mètres au Nord-est de l'aire de la basilique. Les 3 jeunes sont présents, non volants. Age estimé de 35-40 jours. L'envol va très vraisemblablement se produire dans la semaine qui vient. La femelle adulte est postée sur le pinacle de la tour Nord (côté Sud-est), au dessus de l'aire. Me rapprochant vers les marches de la mairie côté jardin, la femelle se met à alarmer. Ses cris résonnent considérablement dans le quartier. En fait, il se produit le même scénario déjà évoqué par Wilfrid et Myriam Thomas mardi dernier. Quand on les observe à cet endroit, nous sommes repérés. Idem, quand on se place en retrait du parking de l'autre côté de la mairie. Statique, tête levée équipés de jumelles, lunette d'observation ou appareil photo, nous apparaissons différemment au yeux des Faucons pèlerins, par rapport aux allées et venues permanentes des passants du parc.

L'envol est une étape cruciale. Ces juvéniles ont, au terme de 40 à 45, jours la taille d'un adulte. Bien nourris, alourdis, il est possible que l'un d'eux se retrouve au sol. Pas de panique, il n'est pas forcément blessé, ni abandonné. Ne faites rien. Prévenez la LPO 54 ou la mairie. Il doit au préalable être ausculté pour savoir s'il s'est blessé. Dans ce cas il sera transféré au Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine. Mais dans la plupart des cas, il n'a rien. Il peut être récupéré, placé dans le noir dans une boite en carton avec des trous pour aération, sans rien d'autre à l'intérieur, puis remonté au niveau de son aire de naissance.

Le 1er des 3 jeunes
Le second des 3 jeunes
La femelle surveille la nichée

16 mai 2021

Toul, vers une reproduction réussie

Samedi 08 mai 2021 : 16h45 à 17h15 : MA présent sur site, en vol qui vient se poser à l'aire. Au moins 3 poussins d'environ 25 jours apparaissent. Le madrier est encore un peu plus fienté. C'était un bon indice de présence de poussin.

Samedi 15 mai 2021 : Rapide contrôle en fin de matinée pour enfin capturer quelques images. Ce sont bien 3 poussins qui apparaissent. Les photos n'en montrent que deux, mais le troisième n'apparait que très brièvement. Il pleut et les jeunes restent sous la surveillance de la femelle, postée plus haut.

Envol estimé dans la première dizaine de juin

15 mai 2021

La Lorraine et ses pylônes ... à Faucons pèlerins


C'est beau la Lorraine et non, les pylônes très haute tension, ce n'est pas rebutant à prospecter. Sur ce pylône, un jeune d'environ 3 semaines, défendu par un couple particulièrement sensible puisqu'il alarmait déjà à 400m.

11 mai 2021

Nancy, ND de Lourdes, 2021

A Nancy ND de Lourdes, suite aux dernières observations assez pessimistes, je suis monté ce soir dans le clocher pour contrôler. Comme on s'y attendait, aucun jeune n'est présent. Je démonte le piège photo.
Voici une synthèse du résultats des 1786 clichés :
- Ponte du 1er œuf le 06 mars à 02h04.
- Ponte du 2nd œuf le 08 mars vers 12h30, soit 56h26 après le 1er œuf.
- Ponte du 3ème œuf le 13 mars vers 08h15, soit 115h45 après le 2ème œuf. C'est beaucoup trop mais c'est comme si un cycle avait sauté. Cf, certaines pontes d'Illkirch-Grafenstaden.
- Ponte du 4ème œuf le 16 mars vers 06h30, soit 70h15 après le 3ème œuf.
- Éclosion d'un œuf le 20 avril vers12h00. Environ 36,5 jours d'incubation. C'est un peu fort mais pas exceptionnel.
- Mort du poussin le 23 avril entre 09h24 et 11h02, à 4 jours d'âge. La femelle adulte emporte le cadavre du poussin le 27 avril vers 14h20 et le couple poursuit l'incubation. Le 02 mai vers 04h00 un des 3 œufs restant a disparu. Le même jour un des deux œufs restant a disparu vers 09h50. Le 3 mai, la femelle emporte le dernier œuf vers 18h40. Ces 3 œufs ont vraisemblablement été mangés par la femelle, comme les années précédentes.

Caramba, encore raté.



2 mai 2021

Saint-Nicolas-de-Port, 2021

Un "petit" post pour ce site qui mérite attention. L'association "Atelier Vert" s'occupe du suivi des FP de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port. Une plateforme de nidification y a été installée en février 2013, suite à plusieurs tentatives de reproduction non concluantes depuis 2010. A cette occasion, un piège photographique y est installé. Les reproductions se sont succédées, devenant le site le plus productif de la plaine lorraine avec 27 jeunes qui se sont envolés en 8 ans.

Le bilan de cette année est tout autre... le cycle s'est normalement déroulé jusqu'à la naissance de 2 poussins qui se sont développés jusqu'à l'âge d'une quinzaine de jours. Malheureusement, les 20 et 21 avril, les poussins ont été constatés morts en l'espace d'une dizaine d'heure. Les cadavres ont été récupérés puis transférés au réseau SAGIR pour autopsie . Pour ne pas aider, la femelle adulte a été à son tour récupérée blessé le 28 avril. Après diagnostique par le Dr R.Cavignaux, l'oiseau présente une légère égratignure frontale , mais les 2 tarses sont écorchés sur l'avant. Pas de casse, RAS à la radio. Elle reste sous observation pour voir comment cela va évoluer. Le vétérinaire ne peut pas se prononcer sur son avenir.