27 mai 2022

ND de Lourdes, Nancy 2022

Cette année redonne de l'espoir sur ce site historique de plaine lorraine. En effet, depuis 2015, seulement 2 jeunes y avaient pris leur envol, 1 en 2016 et 1 en 2019. Le piège photographique n'a pas été installé et nous avons du faire ce suivi ... à l'ancienne 😉 , dans l'impossibilité de monter compter les œufs ou poussins sans risque de dérangement car au moins un adulte était présent, à vu de l'aire et de son accès. Le 23 mai, après un temps de questionnement sur l'issue de cette reproduction, nous avons vu 1 jeune mâle d'environ 40 jours, sorti du clocheton de l'aire. Le 24 mai c'est 1 femelle juvénile qui faisait ses premiers pas en extérieur. Le 26 mai, vers 16h30 Les 2 juvéniles sont chacun sur une gouttière en pierre, face Sud-Est et la femelle adulte (FA) est en poste sur la face Sud-Ouest. Le mâle adulte (MA) est sur la pointe de triangle face Sud-Est. MAIS…ce MA me parait bizarre: mâle apparemment par sa taille, toute relative, fortement moucheté comme une FA et fort marquage clair à la nuque, indiquant plutôt un jeune adulte. Il se repositionne plusieurs fois sur l'édifice par sauts voletants. Manifestement il visite les lieux. Il n'est pas le MA du site. Aurions nous loupé un changement dans la composition de ce couple ? L'absence de réaction de la FA, en position plutôt somnolente, hors de vu de ses jeunes, questionne. Ces derniers quémandent auprès de ce MA surnuméraire qui en retour les ignore et continu sa prospection du site. Nous les laissons. 20h00 environ : Au loin, nous détectons enfin un MA en tout semblable à celui de ce site sur la croix sommitale et un second adulte qui vient se poster sur C SSE. A peine posté, l'un fond sur l'autre. Baston en vol, les piqués s'enchainent. Les deux antagonistes disparaissent au sud. Nous arrivons sur place. La Femelle juvénile est sur la gouttière en pierre face Sud-Est et le Mâle juvénile est posté bien plus haut, sur D2 SSE. Il a clairement pris son envol ce jour. En règle générale, les mâle sont plus précoces à l'envol que les femelles. A noter qu'il y a un différence de couleur bien marquée entre ces 2 juvéniles ; le mâle étant bien plus clair que la femelle.

Les juvéniles
Le mâle surnuméraire
La femelle adulte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire